Articles Tagués ‘ESC Toulouse’

Quel était ton parcours avant d’intégrer le MS GIAS ?

Avant le MS GIAS, j’ai étudié 4 ans à l’ISCOM Paris (Institut Supérieur de la Communication) en communication globale des entreprises et marketing / publicité.

Pourquoi avoir décidé de suivre cette formation ?

Pendant mes 4 années à l’ISCOM j’ai eu l’occasion d’effectuer un grand nombre de stage, ce qui m’a permis de découvrir, notamment, le milieu du marketing sportif. J’ai donc benchmarké les masters proposés dans différentes écoles, car il me semblait nécessaire de me former au maximum et me spécialiser pour avoir une réelle valeur ajoutée. Et suite aux entretiens mon choix s’est porté sur Toulouse et le MS GIAS qui m’a semblé davantage professionnalisant : les cours étant en réalité des interventions de professionnels du milieu.

Quel bilan tires-tu de cette année de formation ? Que t’a-t-elle apportée ?

Une année riche en rencontres professionnelles et amicales. Cela m’a formé sur des sujets que je ne maîtrisais pas et m’a permis d’appréhender le milieu du sport au sens large (institution, club…).

J’ai surtout eu l’occasion de rencontrer des intervenants avec qui je suis toujours en contact et notamment une qui m’a offert mon premier job.

Quel a été ton cours préféré ?

Etant issue de la communication, j’avais plus d’intérêt pour les cours qui nous permettait une pratique (étude de cas, plan marketing et de communication), les cours de Nathalie Zimmermann m’ont beaucoup plus. Celui de Jean-François Chenut également et j’ai un très bon souvenir de la journée avec Mr Jaluzot, qui nous avait demandé de travailler sur la création d’un média.

Quel a été ton parcours depuis la sortie du MS ?

Chaotique… Enfin, disons que j’ai énormément bougé (professionnellement parlant).

Mon stage de fin d’études, je l’ai fais chez Reebok au Trade Marketing. La marque n’embauchant pas à cette période, j’ai tenté ma chance auprès des intervenants du MS GIAS, et Nathalie Zimmermann m’a donc proposé de la rejoindre à Londres pour intégrer l’agence qu’elle venait de créer en tant que Chargée Marketing. J’y ai passé 8 mois et suis rentrée à Paris.

A ce moment là, j’ai fais une étape de 6 mois en agence créa (ILLUSTRASPORT), n’étant pas graphiste, je n’y ai pas trouvé mon compte. Fin de CDD donc et j’ai eu l’opportunité de réintégrer le groupe ADIDAS, chez Reebok d’abord (au Trade Marketing / Marketing opérationnel) puis chez Adidas STYLE (partie fashion du groupe), tout ceci pendant 1an. Re-fin de CDD, pas de perspectives qui me convenaient au sein du groupe, je suis donc partie.

Et quelques mois après, j’ai intégré l’INSEP (Institut National du Sport, de l’Expertise et de la Performance). J’y ai donc retrouvé Mr MAUDET, directeur général de l’INSEP, et intervenant au MS GIAS… Ainsi que Nicolas BRETIN (de la promotion après la mienne) qui est aux Relations Internationales, puis Emmanuelle DIAZ (ma promotion) nous a rejoins en fin d’année 2011 .

Quel est ton poste actuel ? Ta mission ?

Je suis Chargée de Communication et Développement. Je m’occupe à la fois de l’organisation des manifestations / séminaires… au sein de l’INSEP. Et en termes de Communication, je travaille sur différents dossiers (notamment de l’organisation des Journées Européennes du Patrimoine).

Un conseil pour la promo à venir ?

Profitez des rencontres avec les intervenants, personnellement ceux que j’ai pu solliciter m’ont toujours donné un coup de pouce dans mes recherches de travail…Surtout très bien choisir son stage de fin d’études, qui peut être déterminant pour les années qui suivent !

Et en tant que digne représentante des sorties toulousaines, allez faire un tour au Factory… !

 

Nous tenons à adresser nos plus sincères félicitations aux diplômés MS GIAS de la promotion 2010 – 2011 !

Nous leur souhaitons une bonne continuation et un avenir au plus haut niveau !

Lydia Corbeau

Lydia Corbeau Créalide

 Lydia Corbeau, coach indépendante, est intervenue au sein de notre Mastère sous l’intitulé « Améliorer sa communication ». Le but : se connaître davantage, se « dire les choses » et s’organiser en fonction des profils de chacun de façon à mieux travailler ensemble.

 La journée fut rythmée par des exercices divers. Par petits groupes ou avec l’ensemble de la classe, nous avons tous eu la possibilité de s’exprimer, sans gène et (presque) sans limite.

La matinée fut centrée sur le travail en groupe. Durant un premier exercice, nous avons pu dire à chaque membre de la classe ses qualités et ses défauts, axés sur le monde professionnel. Nous avons également abordé différentes notions, comme celles de « leader » et « manager », et leurs différentes caractéristiques. Il est par exemple préférable qu’un manager ait les caractéristiques d’un leader alors qu’un leader n’est pas toujours le manager au sein d’une équipe.

Avant de partir déjeuner, nous avons travaillé par groupe de POC (Projet Opérationnel Collectif) sur notre force commune, ce qui fait que l’on est efficace, mais également sur les risques de conflit. En effet, il est important d’appréhender ces risques au sein d’un groupe pour les résoudre rapidement, voire les éviter.

 Nous avons davantage travaillé en classe entière l’après-midi. Lydia Corbeau a axé ses propos sur  les manières de conduire une réunion pour qu’elle soit efficace et les étapes à prendre en compte dans le cycle de vie d’une équipe. En fonction des profils de chacun, nous avons pu comprendre comment mieux travailler ensemble et être productifs au sein de nos projets communs.

 L’ambiance générale de la journée était très détendue. Nous avons tous apprécié de pouvoir parler librement et d’ainsi se sentir acteurs du cours. L’intervention de Lydia Corbeau fut très enrichissante et nous avons apprécié qu’elle ait lieu en début d’année. Ainsi, nous pourrons nous servir de ses conseils tout au long de notre formation, mais également à plus long terme.

 Céline Bousseyroux

Revue de presse